Parcours Corrientes

Carolina Carmona

Née dans le désert d’Atacama, Carolina Carmona apprend à chanter en écoutant la musique que ses parents écoutaient durant des longs trajets. Dès son plus jeune âge, elle partage la musique avec des « vrais » musiciens qui la soutiennent et l’encouragent dans sa vocation artistique. C’est ainsi qu’elle participe à plusieurs formations allant du jazz (avec Christian Cuturrufo) à l’improvisation vocale en musique électronique (avec Gabriel Vigliensoni) dans son pays d’origine, Chili.
En 2003 Carolina Carmona part à la découverte d’autres horizons. Elle arrive à Bordeaux où les rencontres et les formations se multiplient : Le duo VIVABOSSA avec David Defresne (piano) ; Le trio SUAVE avec le guitariste malgache Rija Randrianivosoa (guitare) et Thomas Lachaize (saxophone) ; Le trio BOCA DO RIO avec le guitariste brésilien Jorge Fernandez et Bruno Sauve (drums).
En 2009 elle enregistre quelques titres avec le musicien et compositeur péruvien Daniel Escobar ; Le pianiste Jaime Aledo assure la continuation du duo VIVABOSSA, puis elle fait la rencontre du percussionniste Jean Marc Pierna qui lui donne des ailes pour retrouver son propre style d’interprétation basé sur les rythmes des musiques traditionnelles sud-américaines. Ils s’associent avec le guitariste péruvien Jhony Huertas pour former le trio MORENA. Un an plus tard, ils croisent le chemin du guitariste Thierry Lujan qui leur apportera toutes ses connaissances en harmonie jazz.
L’arrivée du contrebassiste Victor Ibañez, spécialiste de la musique latine tropicale, donne toute la saveur de la musique cubaine au QUARTET CAROLINA CARMONA. Cette formation de Latin Jazz mélange le jazz et la musique traditionnelle. Parallèlement elle créa aussi le DUO GARDENIAS avec le guitariste classique François Chappey pour revisiter un large répertoire de musique latino-américaine.
Chef de cœur et professeur de chant, Carolina Carmona fait partie de l’orchestre qui rend hommage au compositeur Antonio Carlos Jobim OS CARIOCAS D’AQUITAO et organise des ateliers de « circle song » autour de l’improvisation (concept crée par Bobby McFerrin).


Alfonso Lozano

Alfonso Lozano Lopez (Alginet, Valencia – Espagne – 1974). Il s’intéresse dès son plus jeune aux différents membres de la famille des saxophones. Après un brillant parcours académique, tant en Espagne qu’en France, il fonda en 2001 l’ensemble Takloy. Refusant de s’exprimer dans un langage particulier, il s’investit dans la création et la recherche de nouveaux modes de jeu, de langages et gestes musicaux à travers les multiples esthétiques de la musique écrite et la musique improvisée.
Ce saxophoniste de formation « classique » se nourrit d’échanges et de collaborations avec des artistes venus d’horizons divers tels que Pedro Iturralde (saxophone), Bernand Loubat, Yoshiko Tominaga (piano), György Kurtag jr. (compositeur), Julie Läderach (violoncelle), Concha Castillo (danse), Philippe Vranckx (Guitare), Ernst Reisjseger (violoncelle), Csaba Horvàth (danse), Isabelle Lasserre (danse), François Rossé (piano), Felipe Garpe (chant), Geoffroy Tamisier (trompette), Jose Vicente Da Silva (Drums), Genti Dollani (clarinette)… Conciliant interprétation, improvisation et écriture, son langage s’inspire de ses racines méditerranéennes ainsi que des influences du Jazz et des musiques traditionnelles d’Amérique du sud. Le répertoire qui en résulte de ces échanges est révélateur de sa détermination à faire du saxophone un instrument incontournable de la pensée contemporaine.
Il est membre du Collectif Aquitaine pour la Promotion du saxophone et du le Sax Collège Nouvelle Aquitaine.


Miguel Garau

Miguel Garau est né à Buenos Aires (Argentine) en 1957. Après plusieurs expériences dans la musique populaire, il est admis au Conservatoire « Juan José Castro » de Buenos Aires. Disciple de Horacio Ceballos, il obtient le diplôme de professeur de guitare en 1983. En 1978, il forme un duo de guitares avec Fernando Millet.

Miguel Garau a obtenu le premier prix dans des concours internationaux (Festival International des Jeunes Solistes de Bordeaux (1986), Promociones Musicales 1981 et Estímulo Cultural 1980). Il débute une carrière internationale en 1982: depuis lors il s’est produit en Grand Bretagne (Royal Festival Hall, Édimbourg, BBC), Espagne (Madrid, Alicante, Canaries, Cartagena), Allemagne (Berlin, Stuttgart, Essen), Turquie (Festival d’Istanbul), Grèce (Athènes, Volos), Cuba, Pays Bas, Belgique (Festival de Liège), Macédoine, et la France.

Il a joue également avec l’English Chamber Orchestra et les Orchestres Symphoniques d’Istanbul, et l’Orchestre Symphonique de Cordoue (sous la direction de Léo Brouwer). En mars 2014 il à interprété le double concerto pour bandonéon, guitare et orchestre de Astor Piazzolla avec l’Orchestre Philharmonique de Brasov (Roumanie) sous la direction de Cristian Orosanu.
Depuis quelques années, il se produit régulièrement avec le Quatuor « Prima Vista ». Ensemble, ils effectuent une tournée de quatre concerts en Russie, se produisant à Samara, Togliatti, Simbirsk et Nijni-Novgorod en 2006, puis un concert à Saint-Pétersbourg en 2012. En Novembre 2008 il créa le « Quinteto del Olivo » du compositeur argentin Máximo Pujol, œuvre qui lui a été dédie.
Il est également invité à participer au XV festival « Guitarras del Mundo » en Argentine pendant le mois d’octobre 2009.
Miguel Garau dirige l’ensemble de tango « Músicas Recuperadas », et depuis 2010 se produit régulièrement en France et Espagne avec le saxophoniste espagnol Alfonso Lozano (« Dúo Corrientes »).
Miguel Garau enseigne son instrument à Bordeaux .